Comment rater sa commande d’objets pub !

21 Fév 2012 | Par | Catégorie: Légal, fiscal et bon à savoir

gaspilage-argent

Comment rater sa commande d’objets publicitaires ?

Tout le monde vous expliquera en détail ou en résumé les 20 meilleures façons d’acheter des produits promotionnels.

Cependant, aujourd’hui, faisons le contraire : vous parler en effet de la meilleure façon de louper complètement votre achat !

Ce petit article sera sans doute très utile car certains lecteurs vont forcément reconnaitre quelques unes de leurs erreurs.

 

Tout d’abord, demandons-nous ce qui rend les commandes d’objets pub différentes des commandes d’autres produits : facile, c’est principalement le fait d’imprimer un slogan ou un logo sur un produit choisi, ce qui rend le process plus difficile et donc plus risqué que pour les acheteurs “normaux”.

Mais pour en revenir au sujet de départ, comment ferions nous pour rater dramatiquement notre achat de produit pub ?

1. Je commencerais par choisir un produit qui ne correspond pas du tout à mon activité et que mes clients jetteront probablement dès que je leur donnerai. Là encore, c’est pas très dur car vous en trouverez à longueur de catalogue !

2. Une fois le produit [mal] choisi, j’essaierais de l’obtenir au prix le plus bas, histoire d’être absolument certain d’avoir un produit de mauvaise qualité qui dévaluera globalement l’image de mon entreprise. Cependant, rien ne vous empêche de chercher le tarif le plus attractif… mais rappelez-vous qu’en dessous de celui-ci, ” c’est trop beau pour être vrai ” !

3. De ce fait, je préfèrerais commander à un fournisseur ou distributeur que je ne connais pas du tout. Encore mieux si son site Web est vieux et moche et qu’il est situé à l’autre bout du monde sans aucun moyen de communiquer régulièrement avec lui. Un autre bon critère serait qu’il me réponde deux heures après ma demande, ce qui m’indiquerait qu’il n’a aucunement pris le temps de vraiment l’étudier.

4. Bien sûr, je ne lui demanderais aucun échantillon, la surprise sera plus grande. La petite photo floue sur son site web à deux pages m’en montre suffisamment pour être certaine de très correctement me planter !

5. Comme j’ai besoin de cette commande début Février, je passerai la commande fin Janvier, juste histoire d’être bien certain d’avoir un retard d’impression et donc, un retard plus grand encore en fin de chaine.
le fabricant vous jure qu’il va cependant tenir les délais  : Faites lui confiance et ne demandez surtout pas de contrat.

6. J’enverrais un fichier de faible définition, un jpg basse résolution serait parfait. Si j’ai de la chance, le fournisseur acceptera le jpg et essaiera de me l’arranger en déformant mon beau logo.

7. Je ne demanderais pas d’échantillon d’avant production ni de BAT, et de toute façon, ce professionnel ne m’en a pas parlé.

8. Voyons ce que l’on pourrait faire avec le délai de livraison… Le distributeur a proposé d’expédier les marchandises via Fedex express, mais un  Fedex standard irait très bien, j’appellerai le jour d’après pour les presser un peu.

Soyez honnêtes avec vous-mêmes…
N’avez-vous pas déjà commis au moins une de ces erreurs ?

Faites confiance aux professionnels …

Article écrit le 18/04/2009 par Mathilde Carletti

Partagez!

              

Qu'en pensez vous ?